Pour venir en aide à un ami polonais qui lutte contre la Russie, le baron de Kempelen dissimule celui-ci dans le corps d’un automate « joueur d’échecs » qu’il a fabriqué. Catherine II dispute une partie d’échecs contre l’automate et la perd. Par dépit elle ordonne alors l’exécution de la machine. Le baron parvient à faire évader son ami mais il prend sa place et tombe sous le feu du peloton.