En marge du Festival des Libertés organisé par Bruxelles Laïque

On oublie trop souvent que la transition numérique s’appuie sur des matières premières bien physiques. Après avoir été tributaire du charbon et du pétrole, le 21ème siècle sera celui des métaux rares, dont l’exploitation est dominée par la Chine. Qui seront les perdants et les gagnants de cette nouvelle donne ? L’Afrique pourra-t-elle un jour récupérer la maîtrise de son sous-sol ? Cette situation impose à l’Europe de repenser sa politique énergétique, géopolitique et industrielle – qui pourrait notamment passer par la réouverture des mines en Europe. La transition numérique partout en marche se dirige-t-elle dans l’impasse due à l’épuisement des ressources ?

Par ailleurs, pourquoi l’Europe est-elle absente des acteurs de l’innovation ? Nous modifions nos habitudes en fonction d’outils qui ne nous ressemblent pas, nous confions nos données les plus précieuses à des serveurs soumis à des législations qui ne sont pas les nôtres … Pourquoi ne développons-nous pas nos propres outils ? Avons-nous déjà acté notre déclassement ? Serions-nous des colonisés volontaires ?

P.a.f. : 4 euros – 2,5 euros (tarif réduit) – 1,25 euros (article 27)